Wallet Taf

Wallet Taf

1902-2001

Taf Wallet est né en 1902. Il a un don certain pour le dessin et suit ensuite les cours de l’Académie des Beaux-Arts de Mons. En 1922 il monte à Bruxelles pour étudier pendant 4 ans à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Quelques prix de composition le font connaître et une bourse lui permet de voyager, notamment en Italie. L’année 1928 voit la création du groupe Nervia dont il est un des co-fondateurs. Les travaux de Nervia mettent en avant l’existence d’un art wallon mais visent également à encourager de jeunes artistes. Si Nervia c’est avant tout des artistes qui décident de se faire entendre et de faire connaître une démarche artistique qui ne souhaite pas se limiter à l’expressionisme, c’est aussi un groupe d’amis. Anto Carte, Louis Buisseret, Léon Devos, Léon Navez, Frans Depooter, Pierre Paulus et Rodolphe Strebelle sont complémentaires dans leurs techniques, leurs recherches et dans leur volonté de voir évoluer leur art. Le voyage en Italie lui a permis de découvrir au plus près les artistes de la Renaissance italienne : les lignes, la prééminence du dessin, mais aussi les matières et la luminosité. On constate un peu plus tard une inspiration puisée chez les maîtres flamands du 16ème siècle qui donne naissance à toute une série de natures mortes. La découverte de la mer du Nord, de ses ports et estacades l’amènera à étudier les lignes d’ombre et les empâtements de couleurs. Dans les années 40, il renonce peu à peu à peindre des figures ; le sujet devient trop obsédant : « Une peinture ce n’est pas un sujet, c’est avant tout de la couleur ». Il commence à peindre sur la plage, les pieds dans l’eau ; il travaille à la manière d’Ensor, avec de plus en plus de tons vifs en aplats de couleur. Les années 60 voient des jeux de lumière apparaître de plus en plus dans les compositions du peintre, jusqu’à ce qu’apparaisse le pointillisme qui marquera la part de son œuvre la plus connue. Il étudie alors l’œuvre de Turner, est particulièrement impressionné par son travail et la vibration de la lumière obtenue par celui-ci, prend des notes sur le vent, l’heure, l’orientation lorsqu’il peint à la plage… Et le sujet tend à disparaître, ne laissant que la lumière.

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.