Spilliaert Léon

Spilliaert Léon

1881-1946

Après quelques mois de formation à l’Académie de Bruges, Léon Spilliaert se forme seul. A partir de 1903, il fréquente les symbolistes belges. Il est l’ami d’Émile Verhaeren. En 1904 il est à Paris, où il retournera régulièrement. Artiste solitaire, rangé parfois parmi les derniers symbolistes mais en réalité inclassable. Ses toiles se caractérisent par une évidente mélancolie, empreinte de tristesse, à travers la représentation de larges espaces vides (plages et étendues maritimes), ou d'autoportraits jouant sur les ombres dans les crevasses du visage, un traitement de la lumière façon clair-obscur et une sorte d'irradiation. Certaines de ses œuvres confinent à l'abstraction, par des structures géométriques (diagonales et courbes en cercles concentriques). Son inspiration vient sans doute de la ville où il est né, Ostende, et d'errances nocturnes dans la cité balnéaire au long des plages et des digues. Une ambiance de cauchemar et un certain tragique émanent parfois de ses toiles, ou tout au moins un profond et vague sentiment d'errance et de perdition, de solitude.

Expositions

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.